• Facebook
  • Twitter
  • Google +
None

En attendant ma femme et mes enfants

En attendant ma femme et mes enfants - Erik McNicholl

Rien que de regarder dehors, je n’avais pas envie de sortir de mon salon. La cheminée avait été rallumée, depuis trois jours, et j’étais seul chez moi, tandis que ma conjointe et mes enfants étaient partis une semaine chez mes beaux-parents. Ce soir-là, je n’avais pas d’invitation, pas d’obligation. Tout ce que je souhaitais, c’était m’installer sur mon divan avec un sandwich, une bière et un bon livre. Mon chien serait à mes pieds, en attendant qu’un bout de jambon tombe, ou que je lui offre un peu de pain. L’impression de confort, dans ces moments-là, est encore plus présente quand, dehors, le froid et la pluie se manifestent. Ce ne fut donc pas difficile d’être détendu et de m’endormir, encore moins. Je me suis éveillé, en pleine nuit, avec les pieds sur la table du salon et le dos calé dans un angle du sofa. 

J’étais somnolent, mais une partie de moi s’était réveillée en entendant un bruit. Je me suis donc levé pour voir si j’avais bien fermé la porte de la maison en donnant deux tours de clé. C’était le cas. J’étais rassuré et je suis allé me coucher, dans mon lit, cette fois. J’avais prévu, le matin suivant, de faire une decontamination moisissures Montréal. Je devais aussi appeler un artisan pour qu’il me propose une nouvelle cuisine. Ensuite, mon emploi du temps était plus flou. Un dîner chez mes voisins était possible, puisque je devais leur apporter un barbecue à gaz, et qu’ils m’avaient mentionné que je serais leur invité ce jour-là. Ils ont une nouvelle partie de leur maison qui est dédiée à la réception de leurs invités, et ils voulaient l’installer dedans. 

Mais, je ne sais pas comment ni pourquoi, la journée se passa beaucoup plus vite que ce que j’avais prévu. Tout d’abord, je me suis aperçu que j’avais bien entendu du bruit pendant la nuit, ce n’était pas une hallucination. Quelques tuiles s’étaient envolées et des pots, sur la terrasse, avaient été renversés. Après avoir effectué quelques réparations, je vis que l’heure du dîner était largement passée. Je me suis concocté un rapide plat chaud, avec un peu de riz et des oignons, du parmesan et de la dinde. Ensuite, j’ai réussi à terminer ce que j’avais à faire dans la journée. De nouveau, le temps est devenu gris et froid, dès que la nuit est tombée.

À propos de l’auteur :

author

Joueur de poker, je parcours la planète pour jouer dans les plus grands tournois de poker au monde. Je n'ai pas encore réussi à gagner le plus gros montant accordé à ce jour, mais j'y travaille. J'aimerais vous raconter ici toutes les aventures que je vis partout dans le monde. Les cultures différentes auxquelles je dois m'adapter, les personnes merveilleuses que je croise et celles avec qui je partage mon quotidien. J'espère que tous mes billets sauront vous divertir autant que j'aurai du plaisir à les écrire.