Le coût de l’avancée technologique - Erik McNicholl
Erik McNicholl

Joueur de poker, je parcours la planète pour jouer dans les plus grands tournois de poker au monde. Je n'ai pas encore réussi à gagner le plus gros montant accordé à ce jour, mais j'y travaille. J'aimerais vous raconter ici toutes les aventures que je vis partout dans le monde. Les cultures différentes auxquelles je dois m'adapter, les personnes merveilleuses que je croise et celles avec qui je partage mon quotidien. J'espère que tous mes billets sauront vous divertir autant que j'aurai du plaisir à les écrire.

Le coût de l’avancée technologique

Le coût de l’avancée technologique - Erik McNicholl

Aujourd’hui, je fais face à un problème plus qu’épineux, mais qui selon mon avis personnel, devrait se résoudre en peu de temps. Je dois me résoudre à acheter une nouvelle machine pour notre hôpital universitaire, pourtant, je ne sais pas à quel service allouer le budget.

D’abord, le service de radiologie, en perpétuelle demande, qui reste évidemment, perpétuellement insatisfaite (selon les dires du chef de service bien sûr). Même s’il est vrai que sans machine, ce service ne pourrait pas fonctionner, je dois admettre qu’ils sont déjà en pleine possession d’une machine à Imagerie par Résonance Magnétique, d’un scanner, d’une machine radiographique, d’une machine à échographie et même, de ce que l’on appelle d’un PET SCAN (machine la plus en vogue actuellement, en bonne voie pour remplacer le scanner que l’on utilise régulièrement de nos jours).

Ensuite, le service esthétique qui utilise un laser, mais qui malheureusement, ne fonctionne plus et mériterait d’être remplacé. Il a été très largement utilisé et aux vues des nombreuses demandes de soins (comme le traitement des pilosités abondantes et luxuriantes, le traitement varices ou même le traitement de verrues) aussi cher soit-il, ce remplacement ne pourrait être que bénéfique.

Un argument que je dois bien évidemment, prendre en compte lors de ma réflexion, est le très simple et basique qui suit, le service radiologique utilise des machines utilisées par de nombreux autres services tels que, le service neurologique (pour le scanner et l’imagerie à résonance magnétique), cardiologiques (pour l’échographie), ophtalmologiques, dermatologiques ou autres, tandis que le service esthétique a une utilisation uniquement dédiée à son propre service.

Un autre critère à prendre en compte, est le coût d’achat. Un scanner ou une machine à imagerie à résonance magnétique relèvent d’un prix d’achat se comptant en centaines de milliers de dollars (en fonction de leur taille et leur capacité bien sûr) ce qui reste, malgré son prix assez élevé (environ quatre-vingt-dix mille dollars), plus cher que le laser esthétique.

Après en avoir discuté avec ma femme, qui a été toujours une source de conseils et de soutien en permanence intarissable pour moi, j’ai été à même de proposer une solution plus que convenable au conseil d’administration de l’hôpital.

J’ai décidé de regrouper toutes les machines en une seule et unique salle, ou elles seront accessibles à tous les services, et je changerai la machine laser.