Un nouvel investissement - Erik McNicholl
Erik McNicholl

Joueur de poker, je parcours la planète pour jouer dans les plus grands tournois de poker au monde. Je n'ai pas encore réussi à gagner le plus gros montant accordé à ce jour, mais j'y travaille. J'aimerais vous raconter ici toutes les aventures que je vis partout dans le monde. Les cultures différentes auxquelles je dois m'adapter, les personnes merveilleuses que je croise et celles avec qui je partage mon quotidien. J'espère que tous mes billets sauront vous divertir autant que j'aurai du plaisir à les écrire.

Un nouvel investissement

Un nouvel investissement - Erik McNicholl

Ma femme, fait partie de ces rares femmes qu’on appelle, « une femme d’affaires redoutable ». Elle est vraiment intraitable quand il s’agit de faire des affaires, et c’est aussi pour cela que les banques et les grandes marques lui font confiance. Elle est actuellement à la tête d’une grande chaîne de distribution de produit de beauté. Et elle met en vente des produits assez difficiles à vendre ici, mais elle y arrive, et elle fait un chiffre d’affaires impressionnant à chaque fois. Ces magasins ont déjà acquis une image de marque très positive dans tout le pays, et avec une chaîne qui compte plus d’une centaine de salons d'esthétique, où on y prodigue même une formation injection botox. Elle sait sécuriser ses investissements et ne laisse rien au hasard. Par exemple, chaque agence et chaque salon dans la chaîne de distribution de son entreprise, doivent disposer d’une politique de sécurité rigoureuse, y compris une assurance contre le vol, et ou une assurance contre le feu. Elle se charge elle-même de faire la visite de chaque point de vente, et d’y faire les inventaires des dossiers concernant les assurances. Elles vérifient également les installations de sécurité pour que tout soit respectueux de la politique de sécurité de l’entreprise. C’est sans doute par cette rigueur dans la sécurité qu’elle a eu cette idée nouvelle, celle d’investir et d’ouvrir une boutique de système de sécurité. Et une fois, un de ses fournisseurs a même fait le déplacement chez nous pour un souper, et pour conclure un contrat de franchise. Les fournisseurs en question étaient des Coréens représentant d’une grande marque de nouvelles technologies. Le directeur commercial a fait le déplacement. C’est pour dire combien ils étaient intéressés de collaborer avec ma femme. Ainsi, le dîner s’est fait sous une ambiance de négociation respectueuse et de présentation des produits. Ils nous ont même fait des simulations en 3D avec les capacités des dispositifs sur une grande demeure comme la nôtre. Et en guise de démonstration, on a conclu que les techniciens installeront des dispositifs dans notre maison, histoire de voir son efficacité. Ce qui gênait surtout ma femme, ce n’était pas le dispositif en question, ni les produits, c’est surtout la marge bénéficiaire et le taux de la commission qu’elle aurait dans la vente et la commercialisation des produits. À ce point, les fournisseurs se sont également montrés intraitables et la négociation s’est terminée à 30 % de commission par produit, les investisseurs se chargeant de la budgétisation du plan marketing et communication. Mais également, la location des locaux de vente sera à la charge du fournisseur. Elle était donc très satisfaite de cette négociation et de ce nouvel investissement. Un investissement qui me semble de bon augure, puisque le besoin de renforcement des dispositifs de sécurité se fait de plus en plus ressentir dans notre ville, et même dans la région.